Recettes par catégories

Crèmes dessert véganes saveur « pâte à tartiner » (végétaliennes)

Ou comment se régaler sainement avec un dessert complètement addictif. C’est même de l’ordre de la friandise parce que quand même, la noisette et le chocolat c’est un mélange « légèrement » gras et sucré mais si bon !

Ingrédients pour 6 pots (bio, les ingrédients, pas les pots) :

50 g de chocolat dessert (30 g à 55% de cacao + 20 g à 85%)

30 g de purée de noisettes

25 g de sirop d’agave

250 g + 250 g de « lait » d’avoine

30 g de fécule de maïs

Préparation :

Dans un bol, mélanger intimement la fécule et la première moitié du « lait » végétal. Réserver.

Préparer à l’avance vos 6 pots avec un dessous de plat à côté.

Dans une casserole, mélanger le chocolat, la purée et le sirop d’agave. Faites fondre sur feu doux en mélangeant sans cesse à la maryse. Dès que le chocolat est totalement fondu, versez la seconde partie du « lait » et mélangez maintenant avec un fouet (fouet magique c’est le top, plus une seule partie du fond de la casserole ne reste inaccessible, donc pas de grumeaux) sur feu un peu plus fort. Ne cessez pas de touiller. Dès que le mélange bout, baisser le feu à moyen et verser tout doucement le mélange fécule/ »lait » (important pour ne pas former de grumeaux : redonner un petit coup de cuillère si la fécule est retombée au fond du bol) en fouettant sans cesse et énergiquement sur toute la surface du fond de la casserole. Dès que le mélange épaissit, retirer immédiatement la casserole du feu et continuer à mélanger pour ne pas voir apparaître des grumeaux. C’est ça le secret des crèmes parfaitement lisses : fouetter sans cesse, même après cuisson, même entre chaque remplissage de pot (même en remplissant les pots, sisi…) en vous aidant du dessous de plat au besoin.

Laisser refroidir vos crèmes avant de les couvrir et de les réfrigérer quelques heures (2 ou 3 !).

Alors, c’est pas bon ça… !?

NB : si vous avez interrompu votre fouettage et que vous voyer des grumeaux (ça c’est pô bien, je vous avais pourtant avertis), passer la crème au travers d’une passoire fine à l’aide d’une maryse souple



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *