Recettes par catégories

Noisettes torréfiées (et « lait » de noisette ne nécessitant aucune filtration)

Vous allez me dire : « vraiment, tu abuses, une recettes pour juste des noisettes grillées »…

Ben oui, juste pour elles, mais elles le valent bien, et bien plus encore !

Les noisettes torréfiées, ça ne se fait pas vite fait comme ça, à la poële. Non, non. Elles nécessitent une cuisson douce et prolongée afin d’être véritablement torréfiées à coeur et non juste cramées sur les bords !

Il vous faudra donc une lèche-frite (ou un équivalent de grand plat plat) dans laquelle vous allez y déposer une bonne quantité de noisettes crues (500 g sans soucis), vous en aurez d’avance, c’est trèèèèès utile. Elles auront besoin d’une bonne cinquantaine de minutes de cuisson à 140/150°C mais en fonction de votre four, peut-être un peu moins de temps. L’essentiel pendant cette cuisson c’est de régulièrement mélanger. Donc, toutes les 10 minutes, secouez (pas comme un bourrain parce que ramasser des noisettes qui roulent dans un four allumé n’est pas chose aisée) votre plat afin de retourner chaque noisette facilement et rapidement.

Dès qu’elles vous semblent cuitent, celles qui sont coupées en deux (y’en a toujours quelques unes) doivent avoir toute la surface interne colorée en « marron clair doré » (cf. couleur ci-dessous), sortez le plat du four et laisser refroidir les noisettes dans ce plat qui sera parfait au moment du décollement des petites peaux.

Donc, dès que vous pouvez garder les noisettes dans vos mains sans vous brûler, frottez les afin de séparer les petites peaux noires des fruits. Tout ne se décolle pas, ce n’est pas grave ! Servez-vous de vos doigts comme d’une passoire en maintenant les noisettes entre vos mains, doigts écartés et en secouant afin de faire tomber juste les peaux dans la lèche-frites.

Cette étape est très appréciable en hiver pour réchauffer de petites mains frileuses (les grosses le sont moins non ?!)

Conservez vos noisettes (avouez que cette odeur est divine…) dans un pot en verre bien fermé et dans un endroit plutôt frais.

Elles vous serviront par exemple pour réaliser des laits végétaux qui ne nécessitent pas de filtrage : 80 g de noisettes torréfiées pour 1000 g (1 litre) d’eau filtrée dans un blender. Se conserve au frais jusqu’à 5 jours. Bien secouer avant utilisation. Ma grande m’en réclame pour ajouter dans son café (j’avoue, c’est très bon comme café gourmand).

Ces noisettes vous permettrons aussi de réaliser de délicieux gâteaux, biscuits et autres cookies. Essayez également de les intégrer, au dernier moment, à une salade composée, juste coupées en deux, c’est excellent !

Et que dire d’une pâte à tartiner à base de ces noisettes là : ben, une tuerie !! Il faudra que je vous mette ma recette…

Et pour ne rien gâcher, déposer les petites peaux noires aux pieds de vos plantations, elles serviront de paillage (comme les coques de cacahuètes)

Les piments d’Espelette me remercient !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *